Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / HISTOIRE / Il était une fois... un jeune prince Ashoka

Thème du mois / Tous les thèmes / HISTOIRE / Il était une fois... un jeune prince Ashoka

Thème du mois / Tous les thèmes / HISTOIRE / Il était une fois... un jeune prince Ashoka

Il était une fois... un jeune prince Ashoka
par Tanit


il n'a jamais oublié Les récits de son grand'père qui tant avait guerroyé cet ancêtre magnifique avait mis l'enfant en garde contre une épée maléfique „quand j'ai conquis le royaume j'étais comme possédé j'ai vu qu'elle m'aveuglait et m'en suis débarrassé : tu peux m'en croire, petit, c'est une arme des enfers !“ bien que prévenu, l'enfant rechercha l'épée maudite et lorsque mourut son père* il avait alors treize ans, il élimina ses frères et s'empara du pouvoir l'empire Maurya s'étendait sur l'Inde, le Pakistan et aussi le Bangladesh le jeune roi et l'épée s'adonnèrent à la guerre oubliant tout le passé et les années s'écoulèrent puis une rude bataille l'opposa à Kalinga, petit royaume voisin, que son armée massacra : pendant des jours et des jours dit-on, le fleuve Daya charria des flots de sang Ashoka, en grand vainqueur déambula longuement sur le champ couvert de corps ils étaient plus de cent mille : hommes, femmes et enfants gisant sans vie, à ses pieds ; ses yeux prirent la mesure de l'odieux crime accompli et l'on vit couler ses larmes. quand le remords l'étreignit „plus jamais de violence !“ ** comprit-il en un éclair „lutter contre la souffrance, voilà ce que je dois faire“ et il détruisit l'épée lors il créa des écoles pour les garçons et les filles ainsi que des hôpitaux ouverts même aux indigents le commerce des esclaves fut aboli sur ses terres où tous furent affranchis et reconnus comme égaux il prêcha la tolérance le respect et la patience même envers les animaux et dès lors il adopta les préceptes du bouddhisme qui dit que tout ce qui vit est intimement lié et que la compassion est „pierre angulaire de Vie“ les lois par lui édictées furent gravées dans la pierre et à trave rs tout l'empire on les vit qui s'érigèrent *** Ashoka a tout donné il jeûne et vit simplement aux amis il aime à dire : „quand la mort viendra me prendre je n'aurai à lui offrir que la moitié d'une mangue“

* en - 276

** en - 260 env : "plus jamais de violence"
en 1945 : "plus jamais ça !"

*** „les édits d'Ashoka“ sont la première proclamation des droits de l'homme
texte gravé en sanscrit, ou grec, ou araméen
il en reste encore plusieurs en Inde...


Poème posté le 29/10/19 par Tanit


 Poète
Tanit



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.