Accueil
Poésie libre / Pierrot (Alexandrin)
Poésie libre / Pierrot (Alexandrin)
Poésie libre / Pierrot (Alexandrin)

Pierrot (Alexandrin)
par Monte Kristof


À tes peines pendu, tu n'attend qu'un rayon De lune, venant alléger ton noir fardeau Pierrot, ouvre les yeux, quitte ton polochon Et suspend ton cœur pluvieux, trempé mais si beau. Qu'il sèche et qu'il regarde vers le bas, sur nous. Que ses yeux viennent lécher cette pluie féconde, Croupante au sol et parant ainsi de bijoux Diamantés le vert manteau de notre monde Que pousserait des mille feux floraux sans âge Sans nos cieux trempés de leur nuages? N'oublie jamais Ô mélancolique éternel Que ceci te serve de leçons, mon Pierrot Regarde et ton cœur aura séché de ses eaux. N'oublie jamais, Ô mélancolique éternel.

Les fleurs ne poussent pas sans quelques jours de pluie! Une pensée que j'aime partager avec les mélancoliques! Comme toujours, tout commentaire/critique est bienvenue! Une bonne inspiration à tous!

Poème posté le 08/02/12



.