Accueil
Poésie libre / Raisons du flottement
Poésie libre / Raisons du flottement
Poésie libre / Raisons du flottement

Raisons du flottement
par Francois


Il fait beau ce matin. Et c’est trop étonnant, Les jardins ont fané sous les aubes rouillées Et les traits anguleux de mon visage blanc Fondent à pleine peau dans des feuilles mouillées. Je ne me souviens plus…Je ne suis pas ici Il n’est venu personne que je sais vivant ! Seuls passent les sinistres astres sur mon lit D’herbe fraîche. Leurs manèges sont dérangeants. Autour de moi, on pousse, et on croît, et on monte ! On va vers le soleil, vers le berceau de vie Que l’on croit immortel, qui connaît notre honte Et qui nous dévisage. Qui scrute tous nos bruits. Il n’est pas l’heure de rien et c’en est déjà trop Trop de ralentis ! Trop de poisse et de questions Détournées ! Regardez ! Sous vos yeux rivaux, La vie qui a besoin de la révolution. La conscience, ici-bas, est un fléau horrible Savez-vous ? Tout est droit, réglé comme une montre. Et nous arrivons là, avec nos pauvres bibles Et l’on ne comprend rien, nos récits le démontrent. Passez, passez, passants ! Rien ne passe après tout ! Tout revient, même vous, même l’eau et les mots Que l’on a balayés en se faisant époux. Alors passez, passants, la nuit se lève tôt. Faites danser vos femmes et rangez vos gosses ! Demain sera l’aurore et l’éclat de ces jours Qu’on nous avait volé. Demain, vous, vos carrosses Et vos ricanements que l’on entend trop loin Serez, tout comme moi, couché dans les verdures. Alors, s’éteindront là chacun de nos refrains. Et nul ne flanchera sous les voûtes d’air pur.



Poème posté le 27/05/18


 Poète
Francois



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.