Accueil
Poésie libre / Confession
Poésie libre / Confession
Poésie libre / Confession

Confession
par Anneonyme


De solitude parfois je m’enorgueillis Un stylo à la main, virevoltant sur la piste Plongé dans mes rêves, mes songes et mes envies Ecrivant ma vie tel un piano sans pianiste Si la plume de l’oiseau s’envole au gré des vents La faisant virevolter loin du chemin des tristes La mienne se nourrit de l’artiste souffrant Dessinant les contours d’un piano sans pianiste Son encre coule comme celle de cet ivre bateau S’empressant de sauver ce que j’ai de Rimbaud Je pense, j’écris, je vis, mes élans bucoliques D’un cœur simple je contemple ma vie en morceaux Me faisant l’apôtre de Flaubert et d’Hugo Je l’observe, impuissant, mon piano sans musique



Poème posté le 31/10/18 par Anneonyme



.