Page : 1-2

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Tigrou
Membre
Messages : 328


Posté à 15h53 le 16 Nov 20

Ecrit en réaction à des échanges sur le Forum "Vos poèmes classiques" :
On peut aimer Baudelaire et ne pas être toujours d'accord avec lui …et ses disciples. Le strict respect des règles canoniques d'un classicisme figé peut briser les élans du cœur ou trahir sa pensée (Cf. les rebuffades très pertinentes de Libellule 21 dans son topic "Aube sur Bibracte"). En même temps, oui il faut que cela soit plaisant (ou choquant !) à lire et sans fautes …de français. On peut aussi jouer avec les mots, voir en inventer si cela flashe le lecteur.
La poésie en prose à des vertus …d'authenticité.
A titre d'exemple de la poésie d'aujourd'hui, tiré du recueil "Les ronces" de Cécile COULON, prix Guillaume-Apollinaire 2018 :

INTERLUDE

ce visage endormi que tes yeux éclaboussent
de ce bleu si profond où la nuit
je ramasse
ce qu'il faut de trajet de tes lèvres
à ma bouche
pour pouvoir le matin s'arrêter
se suspendre au bord
du temps qui passe
comme deux grands oiseaux
alourdis par la pluie
font sécher au soleil
leurs plumes d'oreillers


Rickways
Modérateur
Messages : 3078


Posté à 17h44 le 16 Nov 20

Inversement la qualité des écrits en prose n'est pas toujours à la hauteur de l'élan du coeur de son auteur.
Cela est aussi valable en poésie classique, mais étrangement, avoir pris le temps d'offrir une rythmique à son écrit, en fait parfois, un texte qui grâce à sa fluidité, peut permettre de faire passer des sentiments.

Ainsi, il va de soit que le choix des mots est des plus importants, mais surtout, le choix de ce que l'on souhaite que le lecteur lise, et ça le poète ne le comprends pas toujours... Hashtag les poètes incompris ! #poetesincompris


Pierre
Modérateur
Messages : 6495


Posté à 23h27 le 16 Nov 20

... et oui, le fond ne fait pas la poésie, pas plus que le sentiment et la forme pas davantage...
il y faut les trois.. et puis ce quelque chose en plus...

Quand un texte a les trois sans ce plus il ne reste qu'un texte, qui peut être intéressant, joli, captivant mais pas poétique...

Personne ne sait vraiment ce qu'est ce truc en plus...
Qui fait pourtant la différence.

Bien sûr avant toutes choses il y a la technique, cela va sans dire mais bon je le dis quand même parce que comme disait Brassens: "sans technique le talent n'est rien qu'une sale manie"...

j'ajouterai cependant que sans talent la technique n'est que de la technique, ce qui à mes yeux n'est pas rien!


Oxalys
Modérateur
Messages : 2492


Posté à 13h09 le 17 Nov 20

Un problème récurrent au forum !

Je me marre en douce de voir l'acharnement déployé pour disséquer le moindre sonnet de dilettante et déplore en même temps que les cours particuliers de prosodie ne se fassent pas par messagerie privée.

Pis tiens, comme j'aime bien que tout se finisse en musique et chanson -plutôt qu'en résignation et/ou claquement de portes- en voici une, pas toute neuve, mais d'un à-propos plus actuel que jamais.

Salut



Ce message a été édité - le 17-11-2020 à 13:13 par Oxalys


Lili
Membre
Messages : 222


Posté à 15h37 le 17 Nov 20

Encore et toujours ce miracle aux alouettes d'atteindre la perfection!!
Oui ça récure sévère au forum...attention aux prises de tête..rire


Oxalys
Modérateur
Messages : 2492


Posté à 10h03 le 19 Nov 20

Ce récurage récurrent fait fuir, c'est bien dommage, des plumes qui fréquentaient régulièrement le forum en l'enrichissant de poèmes, peut-être moins fignolés, techniquement parlant, mais invitant à la réflexion sur maints sujets relatifs à la condition humaine.
Dommage



Libellule21
Membre
Messages : 77


Posté à 09h27 le 20 Nov 20

Bonjour à toutes et tous !

La perfection n'existe pas et c'est tant mieux.

Quand je poste un écrit sur le forum, en poésie classique car je me sens bien à écrire en sonnet, c'est pour apprendre d'autres plus expérimentés que ma modeste personne à peaufiner mon écriture en intégrant les règles du sonnet. Pas parce que je DOIS respecter ces règles, mais parce que cela me convient de les intégrer. Parfois, la Masculinité Féminine des rimes, je vous assure, je m'en contrefiche !

Bien sûr, cela ne se fait pas sans grincements de dents ! certaines tournures suggérées ne me conviennent pas parce que je ne retrouve pas ce que j'ai voulu dire et je ne les choisis pas, je tiens à conserver mon émotion d'origine. Si le lecteur la ressent, cette émotion, le partage m'est profitable.

Je ne recherche pas de grands mots alambiqués pour dire des trucs que je n'éprouve pas pour faire "pro" !

La prosodie en MP, pourquoi pas ? J'ai eu l'occasion d'en bénéficier ! Quand j'écris un sonnet, je me le lis, puis je le lis à mon chéri qui aime la poésie et il me dit tout de suite s'il a ressenti de l'émotion ou pas. C'est mon "moteur" d'écriture.

Je ne pense pas à tout, j'ai besoin de l'avis des autres poètes. Ce forum m'apporte beaucoup, mais je ne perdrai pas l'âme de mon écrit pour rentrer de force dans un costume qui ne me convient pas.

De plus, j'écris pour moi, avec l'espoir que mes enfants trouveront le temps de découvrir leur maman au travers de ses écrits, eux qui sont si occupés par leur vie trépidante de jeunes adultes...

Passez une bonne fin de semaine.

cool ... te fais pas d'illusions, les jeux en réseaux, oui, la poésie, je doute...


Pierre
Modérateur
Messages : 6495


Posté à 11h13 le 20 Nov 20

Ce qui est récurrent n'est pas forcément sans intérêt.

Et il me semble intéressant justement d'apprendre.
Connaître une technique permet de mieux apprivoiser le sujet et sans doute de mieux le cerner.
L'apprentissage est toujours impératif, il est le moment de la transmission tant il est vrai qu'on n'est pas ce que l'on naît.

Cet apprentissage vaut pour tout.
Il est également permanent puisque on ne sait jamais tout...

Une fois posé cela vous allez dire que c'est ne pas dire grand chose (ce qui est très discutable) puisque c'est presque une évidence. Mais les évidences sont toujours à se rappeler et à rappeler au risque de les oublier.


Imaginons nous sachants...
Il reste à dire, alors nous disons, avec notre technique, celle qui nous permet d'aller au plus près de ce que nous voulons dire... mais il reste toujours cette distance qui sépare ce que nous pouvons faire de la réalité de ce que nous voulons exprimer.
Cette distance ne se parcourt pas avec la technique elle n'est pas du domaine du savoir. Sa nature nous dépasse c'est elle qui engendre toutes ces discussions, parce qu'elle touche à la subjectivité.
A ce moment là celui qui écrit est au plus près de celui qui lit. Alors bien sûr les savoirs des deux sont importants pour être presque au contact mais ce contact ne sera jamais complet, l'étreinte ne sera jamais totale parce que nous sommes et il est.

L'art... c'est lui qui peut de manière abstraite connecter deux pensées, deux corps...

Il y faut de la matière, du sang, des odeurs, du vent, bref tout ce qui fait que nous avons l'impression de percevoir l'autre, de le découvrir, de se découvrir.

J'essaie, et j'imagine que nous essayons tous d'arriver à cela.

Alors oui, c'est récurrent, et c'est la vie.
Qui souvent est faite d'échecs.

Enfin pas pour moi, mais je suis une exception.


Tigrou
Membre
Messages : 328


Posté à 18h23 le 20 Nov 20

C'est beau, bien écrit et bien pensé : chapeau, Pierre ! Je valide.
Soyons poètes …dans la diversité et ne réduisons pas la poésie à un strict respect de la prosodie classique (ce qui me semble un peu le cas de certains ultras du site) : c'est tout ce que je voulais dire en lançant ce Topic dont la discussion me semble enrichissante et digne d'intérêt.
A chacun d'apprécier ou non, de pratiquer ou non, telle contrainte ou liberté d'expression pourvu qu'elle soit goûteuse :
"En ouvrages de goût, en musique, en poésie, en peinture, c'est le goût qui tient lieu de montre ; et celui qui n'en juge que par des règles en juge mal." – VOLTAIRE

Fernando PESSOA, au travers de ses différents hétéronymes, offre des angles de vue différents d'une même réalité ; celle-ci en étant la somme :

Peu m'importe les rimes. Rarement
il est deux êtres semblables, l'un auprès de l'autre
Je pense et j'écris ainsi que les fleurs ont une couleur
Mais avec moins de perfection dans ma façon de m'exprimer
parce qu'il me manque la simplicité divine
d'être en entier l'extérieur de moi-même et rien de plus.

Je regarde et m'émeus.
Je m'émeus ainsi que l'eau qui coule lorsque le sol est en pente.
Et ma poésie est naturelle comme le lever du vent.


Alberto CAEIRO – Le gardeur de troupeaux XIV


J'impose à mon esprit altier l'exigence assidue
De la hauteur, et au hasard je laisse,
Et à ses lois, le vers ;
Car lorsque est souveraine et haute la pensée,
Soumise la phrase la cherche,
Et le rythme esclave la sert.


Ricardo REIS - Odes

J'ai posté dans "poésie d'hier" un autre poème d'Alberto CAEIRO, alias Fernando PESSOA :

Lien internet





Ce message a été édité - le 20-11-2020 à 18:25 par Tigrou


CinquiemeVallee
Membre
Messages : 636


Posté à 20h57 le 20 Nov 20

Toutes les interventions ici me séduisent...
Et puis je ne sais pas vraiment pourquoi, ce qui me plait par dessus tout, c'est ...
Que "l'indicible" parfois semble avoir été prononcé "par pur hasard" :
"dés jetés"...

Fallait-il qu'un esprit aventureux ose laisser sur la table quelques uns des trésors volés au cours de sa longue carrière de voyou ?

...Et "nous", cachés derrière le rideau du quant à soi de chacun, nous, constatons qu'il y a des perles, certes enduites d'une boue d'ignorance...la notre aussi peut-être...
Or l'auteur de ce déballage n'aurait il pas eu l'art d'exposer son âme voleuse comme s'il s'en croyait le créateur ?

Bref, j'aime que "lespoetes.net" invite "n'importe qui"...s'il rêve de "la poésie inattendue" :
celle qui surprend, séduit , voire , dérange un "ordre établi" qui en manque tant.(de poésie et d'ordre alternatif).

L'essentiel est d'essayer...Or je trouve que les "recueils collectifs", plus on les relit, plus on y découvre au moins des traces de cette "poésie inattendue"...Poudre d'or ?

Bin quoi, ? Coucou Mdr



Ce message a été édité - le 20-11-2020 à 21:02 par CinquiemeVallee


Oxalys
Modérateur
Messages : 2492


Posté à 22h59 le 20 Nov 20

Pierre dit :

"Et il me semble intéressant justement d'apprendre.
Connaître une technique permet de mieux apprivoiser le sujet et sans doute de mieux le cerner"

Oxalys, du même avis, rappelle à ce sujet : Nous avons la chance de posséder au forum une rubrique intitulée

Culture artistique, comprenant une partie Technique d’écriture

qui répertorie et explique tout ce dont on a besoin pour devenir un as de la poésie.

Dans « Les gloses de Salus » on apprend tout sur l’histoire de la poésie et son évolution à travers les siècles, avec une partie très intéressante où sont comparés les styles dits « classique » et « néo-classique ».

Pour la partie technique, de nombreux chapitres, clairement intitulés, apportent l’enseignement nécessaire à tout poète classique désirant améliorer son écriture.


Il serait judicieux de consulter ces chapitres, et, en cas de besoin, leurs auteurs –via la messagerie privée- qui devraient, en principe, se faire un plaisir d’apporter aide et conseils aux poètes moins expérimentés, plutôt que de laisser la partie « Vos écrits » devenir un atelier de poésie.


Pour reprendre une partie du comm de 5V :

"j'aime que "lespoetes.net" invite "n'importe qui"

Oui, tout le monde est invité, et tout est prévu pour que chacun s'y sente à l'aise, du débutant jusqu'à l'expert ! A nous d'en faire bon usage !

Salut


Tigrou
Membre
Messages : 328


Posté à 10h41 le 24 Nov 20

Où Jean-Marie LE CLEZIO nous parle de poésie ...chinoise :

Lien internet

J.M.G Le Clézio : "La poésie est résistance. S’il n’y avait pas ce désir de s’opposer à tout ce qui bafoue les règles les plus élémentaires de l’humanité, la poésie n’aurait pas de sens."



Ce message a été édité - le 24-11-2020 à 10:43 par Tigrou


Jim
Membre
Messages : 1691


Posté à 02h25 le 25 Nov 20

Gentil Papa Noël,
Je suis un petit garçon de 5 ans, je suis sage et obéissant. J'ai de petites mains mais mon ambition est très grande, pour la plus grande joie de mon papa et de ma sœur que j'aime beaucoup. J'ai trouvé de grandes chaussettes à placer sous le sapin, en fait, une seule suffira. Pourrais-tu, pour fêter la naissance de celui qui m'aime tant, m'apporter un Steinwey, un grand avec une queue, cela me rendrait vraiment très heureux! Je te promets de soigner chaque jour mes gammes. Je te fais un gros bisou.
Signé : W.A. Mozart





Ce message a été édité - le 25-11-2020 à 02:26 par Jim


Ensuspens
Membre
Messages : 515


Posté à 04h41 le 25 Nov 20

Comment ne pas sourire ?
Salut


Jim
Membre
Messages : 1691


Posté à 20h01 le 25 Nov 20

Le sourire vous va si bien !

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2