Page : 1-2-...-26-27

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 19h12 le 26 Sep 18

D'un commun accord, avec OXALYS, nous avons décidé de publier ici une série de plis croisés...amusants ou pas..
-------------------------
Premier rondeau de la série édité par OXALYS

Le souvenir s’estompe aux outrages des ans
De nos plis de jadis, quand, encor débutants,
Naïfs, nous échangions les charmantes images
De pays enchanteur sous un ciel sans nuages
Dans un jardin d’Éden plein de rires d’enfants.

Nous avons fort œuvré pour devenir parents
De beaux poèmes nés dans le même engouement.
Or, sous nos cheveux blancs et le poids de nos âges
Le souvenir s‘estompe.

Le brouillard automnal corrode lentement
La clé qui protégeait nos doux secrets d’antan.
Combien j’exultais de recevoir vos hommages
Pudiquement rendus sur ton de cousinage.
Bien que j’éprouve encor pour vous des sentiments,
Le souvenir s‘estompe…


Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 19h13 le 26 Sep 18

Ma réponse du 19 septembre

Votre dernier rondeau relance une machine
Qui, jadis, plaisait tant à la tendre cousine.
Les poèmes d’alors issus du fond du cœur
Devraient, à cet instant, rappeler de bon chœur
Que les plaisirs passés sont bien ceux que l’on chine.

Écoutez donc, plutôt, ce qu’ici j’imagine :
Il nous faut recouvrer ces propos d’origine,
Afin que votre esprit revoit, dans sa teneur,
Votre dernier rondeau.

Cet été qui s’attarde en saine vitamine
Assèche les virus dont le for contamine.
Les hommages d’antan ont toujours même odeur
Et sauront ressortir en semblable rondeur.
Qui donc a pu changer tout le fond de ma mine ?
Votre dernier rondeau !


Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 19h14 le 26 Sep 18

Mon premier cheveu blanc d'OXALYS

Mon premier cheveu blanc, découvert ce matin,
Secoua ma conscience, et causa mon chagrin :
Est-il passé, le temps où, mus par la jeunesse,
Nous concevions des vers pétulant de hardiesse,
Semblables à ces jeux qu’aiment les galopins ?

Nous courions, cœurs en fête et la main dans la main
Par les monts et les bois, les vaux et les chemins.
Or ces beaux souvenirs font place à la tristesse :
Mon premier cheveu blanc !

Imaginez un peu, je vous prie cher cousin,
L’angoisse qui ternit mon naturel serein
A l’idée d’oublier ces moments d’allégresse !
M’aimerez-vous encor, quand, perclus de vieillesse,
Nous penserons au jour où j’aperçus soudain
Mon premier cheveu blanc ?


Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 19h16 le 26 Sep 18

Ma réponse du 20 septembre


Mon premier Cheval Blanc m’a jeté de sa selle
Quand voulant le mener, sans fouet, sans crécelle,
Je tirai sur le mors le pensant bon vivant.
Que nenni ! Le bourrin, son poitrail levant,
Sur le cul me mit lors d’un élan qui chancelle.

Je venais en Milord, tout comme une étincelle,
Rallumer le feu feu, car dans ce cas j’excelle.
C’était pour vous revoir que je menais galant
Mon premier Cheval Blanc.

Ayant de la bouteille au goulot qui ruisselle
L’animal, fier de lui, me prenant sous l’aisselle
Semblait sourire, en plus, de mon port survivant.
Je le laissai là seul et pris le train suivant.
« Vous ne verrez donc pas, mené par sa ficelle,
Mon premier Cheval Blanc ! »


Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 19h17 le 26 Sep 18

Envoi d'OXALYS du 21 septembre

Au forum c’est le cirque, or je n’aime pas trop
Les dresseurs de pingouins, les lanceurs de couteaux.
J’attrape la migraine à voir le trapéziste
Voltiger dans les airs, vingt pieds dessus la piste,
Fier d’éblouir les gens avec son one-man-show.

Le magicien m’ennuie, ses tours sont du pipeau,
Et le cracheur de feu qui joue des biscoteaux !
Tout ça n’est pas fameux, le spectacle est bien triste,
Au forum, c’est le cirque !

Mais voici qu’on annonce un nouveau numéro.
Regardez-moi ce clown, lui c’est un rigolo.
Sur son cheval de bois il fait l’équilibriste
En jouant du violon. Ah ça, bravo l’artiste,
Avec ce brin d'humour c'est toi qui fais banco !
Au forum, c’est le cirque !




Ce message a été édité - le 26-09-2018 à 19:22



Ce message a été édité - le 28-09-2018 à 11:44 par Oxalys


Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 19h18 le 26 Sep 18

Ma réponse du jour (avec délais)

L’agora de l’automne est sans doute en folie,
Car suivant trop le pas de la mélancolie.
Gardez plutôt l’œil vif pour rester poétesse
Qui consent, de bon cœur, d’être la bonne hôtesse
Hélant tout son prochain en formule polie.

Certains, bien trop pressés, encourent l’embolie,
Mais vous, de port serein et de mine jolie,
Vous gardez bon statut pour avoir à confesse
L’agora de l’automne.

L’école d’autrefois que l’on dit abolie
Voit sa littérature aujourd’hui dépolie.
Tentons d’améliorer dans la délicatesse
Tout ce qui nous paraît frappé de petitesse,
Dessinons en beauté tout comme l’ancolie
L’agora de l’automne !





Ce message a été édité - le 26-09-2018 à 22:49



Ce message a été édité - le 27-09-2018 à 08:16


Saintes
Membre
Messages : 1133


Posté à 21h02 le 26 Sep 18

Cousin, cousine contant l'ancienne idylle
N'avez-vous point jouant ce jeu subtil
Chanté la vie d'un merveilleux roman
Quand lors l'envie me prends vous imitant
De versifier en pauvres mots fébriles .

Est-ce un cheveux à ce point indocile
Qui malheureux entre vos doigts graciles
Vous rappela ces tendres jeux d'enfants ?
Cousin, cousine.

Cheval de bois, vous enfourchez agiles
Des vers ma foi si tendrement habiles
Que je ne sais pour moi les relisant
Si cet hommage ira vous atteignant,
Cousin, cousine.


Oxalys
Modérateur
Messages : 1992


Posté à 23h16 le 26 Sep 18

Un bel hommage en bonne et due forme
Bravo Michel de participer aux échos
Cousine remercie et par là informe
Cousin que répons arrive tantôt...

Salut Salut


Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 09h38 le 27 Sep 18

Il est des copistes qui méritent une palme...
La remise des récompenses aura lieu plus tard...


Madykissine
Membre
Messages : 957


Posté à 13h29 le 27 Sep 18

Beaucoup de plaisir à lire cette correspondance ! Merci à vous deux


Oxalys
Modérateur
Messages : 1992


Posté à 21h17 le 27 Sep 18

Nous nous efforcerons de maintenir le niveau de satisfaction de nos visiteurs. Promis !
Je t'embrasse, Mady-Amie


Oxalys
Modérateur
Messages : 1992


Posté à 09h24 le 28 Sep 18


C’est bousculer les us pourtant bien établis
Que semer des rondeaux d’aspect lisse et poli.
Quelle idée d’adopter cette forme incommode,
Quand courtiser la muse est art passé de mode !
Versifier, de nos jours, s’étiole dans l’oubli.

Or c’est avec bonheur, m’ami, que je relis
Le phrasé désuet qui constelle nos plis.
Insistons, même si respecter la méthode
C’est bousculer les us.

Qui ne sait estimer, le trouvant affaibli,
Ce style d’autrefois, la mémoire salit
D’inconnus troubadours qui créèrent le code.
Comment prétendre alors que composer une ode,
Un sonnet, une stance, un virelai joli,
C’est bousculer les us ?





Ce message a été édité - le 28-09-2018 à 09:52 par Oxalys


Marcek
Membre
Messages : 5131


Posté à 11h23 le 28 Sep 18

Un régal que je reviendrai déguster une nouvelle fois lorsque la vision de mon œil droit n'aura plus celle d'un schtroumpf ! Sourire clindoeil


Tonindulot
Membre
Messages : 1682


Posté à 18h22 le 28 Sep 18

Avec tous les us et costumes, comme il se doit

Gente Dame Rhénane au trempé caractère
Vous savez, de facto, composer sans mystère.
Alternant les sonnets, les pantoums, ou rondeaux
Les rondels, les fatras me servant de radeaux
Vous m’envoyez toujours l’écrit qui désaltère.

Je me fends du plaisir, sans propos délétère,
D’user du désuet pour rester terre à terre
Précisant que vos mots sont tirés aux cordeaux
Gente Dame Rhénane!

Rassurez vos esprits car un grand monastère
S’est donné pour précepte un précieux ministère :
Conserver nos vieux mots pour en faire cadeaux
A tous ceux qui, ramant sur d’infâmes radeaux,
Vous cherchent pour avoir un petit phylactère
Gente Dame Rhénane !



Oxalys
Modérateur
Messages : 1992


Posté à 22h03 le 28 Sep 18

Nous y comptons bien, Michèle. D'ici là repose-toi, patiente le temps qu'il faudra. Oui, je sais, quand on mène une vie tambour battant, c'est dur de ralentir le tempo. Je suis passée par là en 2013. J'avais une peur terrible, puis j'ai retrouvé mes yeux de (presque) vingt ans !
J'ai même écrit un double sonnet intitulé "kaléidoscope" pour marquer l'évènement. Il faudra que je le poste ici un de ces jours, quand j'aurai le temps de le chercher dans mes tiroirs.

Car le temps me manque en ce moment. Figure-toi que je me suis lancée dans un tournoi de rondeaux en double et suis bien décidée à le gagner avec mon co-équipier ! Salut

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2-...-26-27

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Mrfau7 dans Ce Matin[...]
  • Hecate dans Les champs de l[...]
  • CinquiemeVallee dans Prétention et [...]
  • Lo dans Larmes de bois[...]
  • Machajol dans [Jeux] Poèmes [...]
  • Arcane dans Sous l'aile[...]
  • Pierre dans Sans verbe[...]
  • Domenica dans Les champs de l[...]
  • Tonindulot dans Correspondance [...]
  • Gbandi dans Sous l'aile[...]