Accueil
Kiriyatskiy   [ 2285]
(poète et artiste audio)


Présentation
Je suis né à Tachkent, dans la capitale de la République Ouzbékistan de l'Union Soviétique en printemps de 1970 (11.05.1970). Ma langue maternelle est le russe. Le grand père du côté de ma mère, Veniamïn Khaèt http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Page-d-h-accueil.htm , était un célèbre compositeur de l'Union Soviétique. En 1918 à Odessa, il a soutenu, en français, le diplôme de conservatoire pour la classe du piano fort et de la direction d'orchestre en devenant un compositeur. Il parlait et écrivait très bien en français et en allemand. C’est la raison pour laquelle, ma famille a pu m'enseigner le français depuis que j'avais l’âge de 2 ou 3 ans. En 1988, j'ai fini l'école supérieure. J'ai reçu l'attestation des études de 1977 jusqu'à 1988. À l'âge de 18 ans je connaissais déjà très bien le français, l'espagnol (étudié de 1984) et l'italien (de 1986). Dès 1988 jusqu'à 1990, j'ai travaillé comme traducteur oral de l'espagnol et du français en russe. En 1990, on m'a admis pour la première année du département des lettres romaines (français et italien) à l'Université Etatique de Tachkent, car j'ai dépassé la sélection de l'épreuve écrite en russe et les trois examens oraux: en histoire, en littérature et en français. J'ai étudié donc à Tachkent de septembre 1990 à juillet 1995. Avant de faire mes études dans ce département, Je devais démontrer ma capacité de comprendre, lire et écrire en français et en italien sans dictionnaire pour fréquenter les cours universitaires en mêmes langues. Pendant cinq ans de mes études, j'ai passé beaucoup d'examens de la linguistique française et italienne et de l'histoire de la littérature européenne (depuis l'Antiquité jusqu’au XX siècle) en français et en italien http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Prof.fr.htm . Le certificat de la même scolarité expose les notes de mes examens mentionnés. Au mois de juillet 1995, j'ai soutenu mon épreuve écrite, en russe. Cette dernière était composée sur 80 pages. Elle avait le titre « Pénétration du grec et de sa culture en niveaux historiques, littéraires et linguistiques du latin et en trois langues de la Nouvelle Roumanie (française, italienne et espagnole)» http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Diploma.htm . Ce travail confirme mon niveau Master Deux en lettres. Il a l'introduction et trois chapitres. Son introduction a dévoilé le développement bref de la littérature latine et son enrichissement par les images grecques et le même processus médiévaux reflété l'héritage byzantin. Le premier chapitre expose que les mots latins « ego », « me », « ager », « je lie », « patrie », « deux », « voluntas », « lupus », « leon », « minimes », « heros », « idée », etc. ont des origines grecques. Ce chapitre souligne que la même pénétration se soutient à travers les images latines qui reflètent trois dramaturges tragiques grecs. Ces derniers sont Eschyle (« Perses » et trilogie « Orestie »), Sophocle (« Antigone », « OEdipe roi» et «Électre »), Euripide (« Médée » et «Iphigénie en Tauride») même des poètes comme Alcée, Sapho, Sémonide et Archiloque. Le travail met en lumière leurs réflexions dans la « Tragédie d'âne» de Plaute (254-184) (Asin. 664 ss.). Ce chapitre explique le développement romain des chronologies, des biographies, des philosophies et des poésies sous l'influence grecque et attire l’attention sur la littérature latine du siècle d'or. Les exemples de DIVINE COMEDIA de Dante Alighieri (ENFER, le Ier chant) conduisent vers l’influence célèbre d'Epicure sur l’œuvre De rerum nature de Lucrèce et sur les « Bucoliques » et les « Géorgiques » de Virgile. Ce chapitre analyse la réalisation de la métrique grecque dans la poésie d'Horace et la mythologie grecque. Ce travail explique pour quelle raison cette dernière se reflète dans les «Métamorphoses » d'Ovide. Dès 1995 jusqu'à 1999, j'ai travaillé dans le bureau des traducteurs oraux de l'italien en russe et du russe en italien. En 1999, je suis arrivé en Israël avec ma famille, où j’étais persécuté pour mes idées hérétiques et anticonformistes. C’est la raison pour laquelle, j’ai choisi l'Université des Études de Trente afin de développer les mêmes idées. On m'a admis pour le deuxième niveau de Master en Philosophie et langages de la modernité (2002-2004). À Trente, j'ai suivi et passé les examens pour 300 crédits http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/2_Diploma.htm . Ce diplôme est développé la Commission Européenne, par le Conseil d’Europe et par l’UNESCO http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/MAdaTrento.htm (page 2 en italien et page 13 en anglais) En octobre 2004 j’ai composé et soutenu la dissertation sur 155 pages, dans laquelle j’ai analysé professionnel 46 livres. Ce travail s’appelle Le rôle de la mémoire dans la « Ruine d'Atlantide » de George Golokhvàstov http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Dissert1.htm . Mon directeur était Monsieur le Professeur Giuseppe Beschin. La même dissertation dévoile les influences philosophiques et pratiques, sur le sujet et sur son développement, de nombreuses œuvres indiennes, grecques, latines, italiennes et allemandes. La même dissertation attirait l'attention sur l'influence philosophique des 25 fragments concrets de la « Divine comédie » de Dante Alighieri sur l'épopée poétique « Ruine d'Atlantide » de George Golokhvastov. De même, ma découverte développe l'influence, sur cette épopée, de l'indouisme, de Platon, de Critias, d'Horace, d'Ovide, de Pétrone («Satiricon»), de Clément Alexandrin, de Boèce, de la Cabale juive, de Jacopone de Todi, de Nostradamus, de Nicolas de Cues, de Giordano Bruno, de Serguei Bulgakov, de Leibnitz et d’Ernst Cassirer. La philosophie de Cassirer m'a beaucoup intéressé. Je devais rester en Europe après la soutenance de ma dissertation de MASTER 2 à Trente. Mais pour des raisons économiques je suis allé au Canada. En 2006, à Montréal j'ai confirmé mon niveau de MASTER québécois en philosophie http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Master.equiZ.htm. J’ai commencé à écrire mon travail Guillaume IX duc d'Aquitain, les influences sur ses poèmes et leurs influences. Son projet http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Res-de-These.htm et sa motivation http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/Guillaume1.htm n’ont trouvé aucun spécialiste pour suivre leur thèse commencée en 2006 et imprimé sur 105 pages http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/TROUBADOURS.htm (début de thèse) en français. Mais je n’ai pas pu trouver le directeur de thèse en lettres françaises du Moye n Âge. En 2007, l'Université de Strasbourg (Marc Bloch) m'a admis à son École Doctorale en philosophie et en histoire antique. Je devais choisir l’histoire et développer sa motivation et son projet http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Hist.htm sous le titre Caricature de l'empire classique depuis 284 jusqu’à 567 dans la politique, dans la philosophie et dans la littérature. En outre, j’ai laissé ce thème en histoire et j’ai choisi la philosophie de la Renaissance. C’était ma grande erreur, car mon directeur de thèse en philosophie M. le Pr. Frédéric DE BUZON a cessé de suivre ta thèse à l’Université de Strasbourg en 2010. J’ai étudié à son Ecole Doctorale http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/Doctorant.htm depuis 2007 jusqu’à la fin de la fin de la fin de l’année académique 2010 et j’ai exécuté toutes ses exigences http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/3ATTEST.jpg - http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/DOC3EMEb.jpg Pour se débarrasser de moi, il n’a pas accepté mon travail composé pendant l’année académique 2009-2010. Pendant ma première année académique, j'ai fait le stage de 36 heures http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/ATTESTAT.JPG en suivant les cours de mon directeur de thèse, de M. le Pr. Frédéric DE BUZON. Le travail annulaire de cette première année était ma traduction du texte russe en français. C’était l’article comparant les philosophies de Nicolas de Cues et d’Ibn Arabie http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/SmirnovTR1.htm . J'ai présenté ce travail didactique avec mon autre traduction de deux lettres de Nostradamus du français médiéval en celui contemporain http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/H011.htm. Depuis 2008 jusqu’à 2010, j'ai composé 50 pourcent de ma thèse sur 203 pages en français http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/3doctoratFR.pdf et sur 206 en italien http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/Bloch/3doctoratIT.pdf . Elle avait le titre NICOLAS DE CUES DANS LE LIVRE « INDIVIDU ET COSMOS » D’ERNST CASSIRER E LES ORIGINE DE SES QUATRE CATÉGORIES PHILOSOPHIQUES (mythe, langue, logique et réalité créative). Mon désir de développer le rôle prépondérant de la langue italienne n'a pas plût à mon ex-directeur. De février à septembre 2010, je n'ai pas voulu diminuer le rôle de la philosophie italienne sur la formation de quatre catégories de Cassirer et je n'ai pas renforcé le rôle de Nicolas Cues comme le philosophe allemand en dehors de la philosophie italienne de la Renaissance. Pour cette cause et raison, je crois, mon ex-directeur de thèse à l’Université de Strasbourg, Monsieur le Professeur Frédéric DE BUZON n'a pas voulu suivre ma thèse, pendant ma quatrième année, dans son Département en Philosophie allemande http://www-umb.u-strasbg.fr/EA2326.html , car celle-là n'est pas italienne. En outre, M. le Prof. Giuseppe Beschïn, au courant de mes problèmes, m'avait confirmé sa disponibilité à suivre ma thèse doctorale par la cotutelle. En étant retiré, je n'ai pas pu activer ma cotutelle entre Strasbourg et Trente.


Citation
divorcé



Thème du mois : 26 poèmes

Tous ses poèmes dans thèmes du mois (classement alphabétique)
Tous ses poèmes dans thèmes du mois (classement par date)


Poésie libre : 9 poèmes

Tous ses poèmes dans poésie libre (classement alphabétique)
Tous ses poèmes dans poésie libre (classement par date)


Interprétations de poèmes : 3 interprétations



Prénom: Alexander
Pays: Suisse
Lui envoyer un mail
Lui envoyer un MP
Ajouter à mes artistes
Son site perso
Inscrit le : 15/11/15

               : 35
               : 3
               : 9
               : 0